jeudi 6 décembre 2012

Déjeuner débat de l’AFJA avec Stéphane Le Foll



Le ministre de l’Agriculture a affirmé qu’il voulait faire de la France « le leader de l’agro-écologie en Europe » et a expliqué sa « stratégie socialiste contre la logique libérale » pour la PAC, le 6 décembre lors d’un déjeuner débat avec l’AFJA.

Constatant que l’objectif de réduire de 50 % l’utilisation des phytosanitaires et de faire 20 % d’agriculture biologique « ne marche pas », le ministre entend rassembler « les expériences pionnières et voir leurs critères de convergence. On va fixer des critères et on en tirera des objectifs ».

Ce sont les futurs GIEE (groupements d’intérêt économique et écologique) qui « donneront aux acteurs les capacités de s’organiser pour atteindre ces objectifs », a indiqué le ministre. Il s’agit ainsi pour lui « faire de la France le leader de l’agro-écologie dans l’Europe ».

Stéphane Le Foll récompense la qualité du journalisme agricole


De gauche à droite : Jean-Michel Vocoret, rédacteur en chef de L’Eleveur laitier ; Stéphane Le Foll, Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt ; Erik Massin, président de l’AFJA. 

Stéphane Le Foll, Ministre de l’agriculture, a remis hier, jeudi 6 décembre, le Grand Prix du Journalisme Agricole, 2000 €, à Jean-Michel Vocoret, rédacteur en chef du mensuel « L’Eleveur laitier », pour son dossier : « Danemark, la face cachée d’une productivité de travail record ». Le ministre a souligné l’intérêt et la justesse de l’analyse économique menée par le journaliste.
L’AFJA ouvrira mardi 11 décembre les candidatures au concours 2012 du Grand Prix du Journalisme Agricole. Ce concours, ouvert à tous les journalistes ayant traité d’un sujet agricole ou rural au cours de l’année 2012 et munis de la carte de presse, existe depuis 1967.