lundi 13 novembre 2017

Quelle est l'organisation du travail pour trois éleveurs laitiers associés ?



Rencontre avec Christian Mochet, Christine et Jean Paul Marchand, sur leur exploitation, le GAEC Hervelière à Servon-sur-Vilaine, 100 vaches, 105 Ha groupés, lors du voyage de presse AFJA au Space 2017.

mardi 31 octobre 2017

Nicole Ouvrard sur RFI : « Faut-il interdire le glyphosate (et dans quel délai) ? »



Vendredi 27 octobre 2017, Nicole Ouvrard, présidente de l’AFJA et directrice des rédactions de l’agence Agra, répondait aux questions de Nathanaël Vittrant, sur RFI (Radio France Internationale) dans Le débat du jour sur le thème « Faut-il interdire le glyphosate (et dans quel délai) ? ». 

Nicole Ouvrard sur BFM TV : " Glyphosate: une question de santé ou d’argent ?"






















Dimanche 22 octobre 2017, Nicole Ouvrard, présidente de l’AFJA et directrice des rédactions de l’agence Agra, répondait aux questions de Philippe Gaudin, sur BFMTV dans l’émission Priorité au décryptage sur le thème « Glyphosate: une question de santé ou d’argent ? ». 

Rencontre avec Stéphane Le Foll à l’occasion de la parution de son livre « La première graine »


Stéphane Le Foll, député - Nicole Ouvrard, présidente de l’AFJA

A l’occasion de la parution de son livre « La première graine », l’AFJA a organisé une rencontre avec Stéphane Le Foll, député de la Sarthe, ministre de l’Agriculture de 2012 à 2017.

Il y raconte son propre lien à l’agriculture : son enfance en milieu rural, en Côte d’Armor et dans la Sarthe. Puis ses études au lycée agricole, ses diplômes d’économie, son expérience de député européen, son projet en tant que ministre de l’agriculture, l’agroécologie et le projet 4 pour 1000.

La première graine, c’est l’agriculture qui, depuis la nuit des temps, a façonné les civilisations et a toujours su s’adapter au cours des siècles. La deuxième graine c’est l’agroécologie qui s’impose aujourd’hui pour répondre aux exigences du changement climatique. Stéphane Le Foll raconte comment il a construit sa politique, malgré les crises…

Aujourd’hui, il plante de nouvelles graines et souhaite « qu’on donne une modernité aux sols ». Face à une agriculture urbaine et verticale, il oppose une agriculture des sols, de la photosynthèse et du stockage de carbone comme partie intégrante de la bioéconomie.

« La première graine » de Stéphane Le Foll, aux editions Calmann-Levy, 2017.

Extrait :
invitation_le_foll_dedicace 2Dans toutes les sociétés et à toutes les époques, l’agriculture a été le moteur des grandes évolutions. Aujourd’hui, alors que le réchauffement climatique en cours sur notre planète cause déjà des catastrophes, elle a un rôle primordial à jouer pour que nous parvenions à une gestion saine et respectueuse de notre environnement. Mettre au service de la durabilité tous les moyens techniques que nous avons accumulés est une formidable piste d’exploration, que certains parcourent déjà, et que les politiques publiques doivent encourager. C’est le sens du projet agroécologique que j’ai porté pendant cinq ans.



vendredi 6 octobre 2017

Voyage au rythme des semences et des plantes

Crédit texte et image @Syrpa

Le GEVES, groupe d'étude et de contrôle des variétés et des semences, accueillait le 29 septembre des membres de l'Afja et du Syrpa, afin de découvrir les différentes expertises et compétences de ce groupement d'intérêt public.

Le GEVES est un établissement public français qui, dans le cadre réglementaire, conduit les études et analyses nécessaires aux autorisations de mise sur le marché des nouvelles variétés végétales et à la garantie de la qualité des semences, qui intervient dans la conservation des ressources phytogénétiques, et qui apporte son expertise aux acteurs des filières pour l’ensemble des espèces cultivées.
Véritable expert de la semence à la plante, neutre et indépendant, au service de l’utilisateur final, il contrôle les graines envoyées par les semenciers, il établit la carte d’identité des nouvelles variétés en vérifiant qu’elles sont bien nouvelles, évalue leurs caractéristiques et qualités agronomiques, technologiques, environnementales (rendement, résistance aux maladies, aux changements climatiques, composition …). Les connaissances scientifiques et les orientations politiques évoluant, le GEVES conduit des projets de recherche et est impliqué dans des instances nationales, européennes et internationales prenant ainsi part à ces évolutions.
Accueillis par Arnaud Deltour, directeur général et Nathalie Augé, responsable de la communication du GEVES, une quinzaine de membres de l'Afja et du Syrpa ont découvert à Beaucouzé, les activités des laboratoires de la SNES (Station nationale d'essais des semences) et du BioGeves (biologie moléculaire et biochimie) afin de contrôler la qualité et la conformité des semences. Puis le groupe s'est rendu à la station de Brion, afin de prendre connaissance des collections de référence et des essais DHS (Distinction, Homogénéité et Stabilité) des espèces potagères et ornementales et VATE (Valeur agronomique et  technologique et environnementale) des espèces agricoles. Un point a également été fait sur l'histoire de sélection variétale, à travers l'exemple de la tomate et du melon. Enfin, l'implication du GEVES depuis 2016 dans la coordination de la conservation des ressources phytogénétiques a été exposée.

vendredi 21 juillet 2017

Voyage d'étude AFJA en Israel - juin 2017


En juin 2017, l’AFJA a organisé un voyage de presse de cinq jours en Israël afin de mieux cerner sa politique agricole en matière de gestion de l’eau et de biotechnologies. 

jeudi 20 juillet 2017

Nicole Ouvrard sur BFM TV - Crise fruits et légumes - juillet 2017



Nicole Ouvrard, présidente de l’AFJA et directrice des rédactions de l’agence Agra, revient sur la crise conjoncturelle des producteurs français de fruits et légumes (BFM TV, mardi 18 juillet 2017).

lundi 10 juillet 2017

« Où va l’agriculture ? Où vont les agriculteurs ? »


« Où va l’agriculture ? Où vont les agriculteurs ? », table ronde organisée par l’AFJA et animée par Nicole Ouvrard, présidente de l’AFJA et directrice des rédactions de l’agence Agra, autour des livres :
- Agriculteurs : les raisons d’un désespoir 
d’Eric de La Chesnais (journaliste au Figaro) et Arash Derambarsh - ed. Plon, mars 2017
- France 2017-2022. Devant l'urgence climatique, bousculons les politiques 
de Gérard Le Puill (journaliste à l’Humanité) - ed. du croquant, mars 2017

Constat, mondialisation, politique de prix, marges...

mardi 27 juin 2017

Nicole Ouvrard, présidente de l’AFJA, explique les néonicotinoïdes sur BFM TV



Qu’est-ce qu’un néonicotinoïde ? A quoi sert-il ? Est-il nuisible pour les abeilles ? Pourquoi certains agriculteurs voudraient conserver la possibilité d'avoir recours aux néonicotinoïdes ?

Nicole Ouvrard, présidente de l’AFJA et directrice des rédactions de l’agence Agra, a répondu à ces questions sur BFM TV lundi 26 juin 2017.

lundi 29 mai 2017

Voyage de presse en Israël

L'AFJA organise un voyage de presse à la découverte de l'agriculture israélienne qui se déroulera du 4 au 8 juin 2017.
Au retour, une petite vidéo des différentes rencontres et visites sera diffusée sur notre blog et notre chaîne Youtube.


lundi 15 mai 2017

Hommage à Yves Boulay














Cher(e)s collègues,

C’est avec une grande tristesse que nous vous annonçons le décès d’Yves Boulay.
Yves a fait une grande partie de sa carrière en tant que responsable des relations presse, d’abord à la fédération française des coopératives de collecte (Ffcat) puis à Coop de France depuis 2006. Il avait une vraie proximité avec les journalistes et un grand professionnalisme. Quand l’un de nous avait une demande particulière, il faisait toujours en sorte de lui répondre au mieux et dans les meilleurs délais, et tout cela avec gentillesse, dans la décontraction et la bonne humeur.
On peut même dire qu’il avait une grande complicité avec la majorité des journalistes, et il mettait un point d’honneur à l’entretenir…
Cela s’est traduit notamment par sa forte implication au sein de l’AFJA, dont il était membre depuis plus de 15 ans. Il répondait toujours présent à la fameuse galette de début d’année, et surtout toujours présent aux voyages à l’étranger, où il retrouvait ses amis.

Toutes nos pensées accompagnent sa famille et tous ses proches en ce moment douloureux.

Nicole Ouvrard,
Présidente de l’AFJA

mardi 9 mai 2017

Grand Prix AFJA du Journalisme Agricole 2016

Grand Prix AFJA du Journalisme Agricole :

1° prix : Yannick Groult, journaliste à JA mag (1300€)
2° prix : Marion Coisne, journaliste à Agrodistribution (700€)

Le jury du Grand Prix AFJA du Journalisme Agricole 2016 réuni vendredi 5 mai 2017 sous la présidence de Sayouba Traore, journaliste à Radio France Internationale (RFI), a décerné cette année deux prix :

1° prix à Yannick Groult, pour son enquête « Robots, tracteurs autonomes, fermes connectées : et l’agriculteur dans tout ça ? », paru dans JA mag en décembre 2016. Des besoins des agriculteurs à l’utilisation in situ, ce dossier laisse entrevoir comment travailleront les agriculteurs de demain.

2° prix à Marion Coisne, pour son dossier « CEPP : Le compte à rebours est lancé », paru dans Agrodistribution en juin 2016. Ce reportage au cœur de la création des certificats d’économie de produits phytopharmaceutiques clarifie le dispositif et apporte des clés de compréhension aux lecteurs.  

Yannick Groult
Yannick Groult, 34 ans, ingénieur des techniques agricoles (VetAgro Sup de Clermont-Ferrand), est journaliste reporter à JA mag depuis 2011. Il couvre notamment le machinisme et l’actualité agricole pour le mensuel des jeunes agriculteurs (édité par le syndicat JA). Avant de rejoindre JA mag, il a travaillé de 2005 à 2011 à la rédaction de l’hebdomadaire la Terre, au sein du groupe du quotidien l’Humanité. Ancien conseiller à la chambre d’agriculture de l’Ariège, il s’est reconverti dans la presse après une formation en alternance au CFPJ.

Marion Coisne
Marion Coisne, 28 ans, est ingénieure agronome diplômée d’Agrocampus Ouest, à Rennes, avec une spécialisation en Protection des plantes et environnement. Elle est journaliste pour Agrodistribution, mensuel de l’appro-collecte du Groupe France agricole, depuis bientôt six ans, son premier poste. Elle y suit plus particulièrement les sujets liés aux produits phytosanitaires et aux nouvelles technologies.

Cette année, 46 journalistes ont présentés leur candidature (41 articles et dossiers de presse écrite ou de site web et 5 reportages radio ou vidéo).
Parmi les nominés, les candidats suivants ont aussi retenu l’attention du jury pour la qualité de leurs articles :
  • Pauline Bourdois et Elise Poudevigne, pour leur reportage « Généreux donateurs cherchent projets agricoles », paru dans Entraid' A télécharger ici
  • Arielle Delest et Marie-Gabrielle Miossec, pour leur dossier « Difficultés financières : et si le tribunal était la solution », paru dans La France Agricole A télécharger ici
  • Olivier  Nouaillas, pour son dossier « Crise de l'élevage : la réponse est dans le terroir », paru dans La Vie A télécharger ici
Tous ces articles et reportages sont consultables sur le site de l’AFJA :

Dans ce « cru 2016 », les jurés ont noté une émergence des sujets viticoles, innovations et marchés agroalimentaires. Ils ont apprécié la volonté de vulgarisation de sujets parfois très complexes.
L’AFJA se félicite de la diversité des supports représentés (presse nationale, départementale, professionnelle, web, radio…) et de la qualité des candidatures.

Le Grand Prix AFJA du Journalisme Agricole
Créé par l’AFJA en 1967, ce prix est remis chaque année à un ou plusieurs journalistes titulaires de la carte de presse, pour la qualité d’un article, d’un reportage consacré à l’agriculture, à l’alimentation, à la ruralité ou à l’environnement.

Le Grand Prix AFJA 2016 du Journalisme Agricole, d’un montant total de 2000 € (1300 € + 700 €) , sera remis par le futur ministre chargé de l’Agriculture dans le courant de l’année 2017.

vendredi 7 avril 2017

Aléas climatiques : comment les céréaliers s'adaptent à travers le monde ? (2)


Quelles sont les stratégies des producteurs, et les politiques de soutien qui sont mises en place dans les pays comme l’Argentine, l’Australie, les Etats-Unis, dans les pays de la CEI (Russie, Ukraine), du Maghreb mais aussi en Chine ou en Inde ?
Comment la France doit-elle faire évoluer son système de soutien et d'organisation des marchés pour faire face à des aléas de plus en plus importants tout en gardant une filière compétitive ?

Pour répondre à ces questions, Nicole Ouvrard, présidente de l’AFJA a invité :
·       Christophe Dequidt, auteur de "Le tour du monde des moissons"
·       Pierre Begoc, expert chez Agritel
·       Stéphane Gin, directeur du marché agricole de Groupama
·       Jean-Luc Billard, directeur général de la coopérative Ynovae (Bourgogne)

LES MINUTES

00 :00 – Quelles stratégies et quels soutiens aux agriculteurs face aux aléas climatiques
Nicole Ouvrard, Présidente de l’AFJA

00 :59 – Les pays de la CEI (Ukraine, Russie, Kazakhstan) : le travail sur les coûts de production
Pierre Begoc, Expert chez Agritel

05 :48 – La Chine : le protectionnisme politique sur le blé
Pierre Begoc, Expert chez Agritel

09 :09 – Le secret des stocks de blé chinois

10 :46 – L’agriculture, une priorité d’Etat 
Christophe Dequidt, auteur de "Le tour du monde des moissons"

11 :22 – Les pays producteurs de blé à suivre de près aujourd’hui
Pierre Begoc, Expert chez Agritel

12 :44 – Les indicateurs les plus importants sur les marché aujourd’hui : devises et stabilité politique
Pierre Begoc, Expert chez Agritel

14 :37 – Petit tour des modèles d’assurances face aux aléas climatiques
Stéphane Gin, directeur du marché agricole de Groupama

15 :12 – Les Etats-Unis

18 :06 – Le Canada

19 :15 – L’Argentine

20 :36 – La Chine

22 :09 – L’Inde

23 :00 – L’Europe

23 :15 – L’Espagne

24 :17 – La France, l’Italie, les Pays-Bas

25 :17 – France, Bourgogne : quels leviers pour amortir une baisse de production, de qualité et un prix bas ?
Jean-Luc Billard, directeur général de la coopérative Ynovae

28 :38 – L’efficacité de l’assurance aléas climatiques

29 :05 – Cout de production et prix seuil

32 :32 – Renforcer le système d’assurance aléas climatiques

33 :15 – Quel modèle d’assurance
Stéphane Gin, directeur du marché agricole de Groupama

34 :39 – Fin 

mercredi 5 avril 2017

Aléas climatiques : comment les céréaliers s'adaptent à travers le monde ? (1)


La France a connu cette année une chute de production sans précédent, qui met les exploitations agricoles en grande difficulté. Mais chez les autres grands pays producteurs mondiaux de céréales, cette situation est beaucoup plus fréquente.

Christophe Dequidt, présente une synthèse de son "Tour du monde des moissons"
(Éditions La France Agricole)

LES MINUTES
00:00 – Introduction de Nicole Ouvrard, président de l’AFJA (Association française des journalistes agricoles)
01:30 – Panorama de la production de blé dans le monde par Christophe Dequidt
04:22 – Le marché mondial du blé
05:02 – L’Australie
07:20 – L’Argentine
09:52 – L’Amérique du Nord
11:20 – La Chine
13:08 – L’Inde
14:34 – La mer noir (Ukraine, Russie)
15:27 – L’Afrique du Sud
15:52 – Le Maroc
16:38 – Conclusion de Christophe Dequidt
17:51 – Fin 

Financiarisation de la terre agricole : comment faire face au danger ?


Aujourd’hui, plus de la moitié du foncier agricole est détenue par des sociétés. Des investisseurs extérieurs à l’agriculture s’intéressent de plus en plus aux marchés fonciers ruraux, y compris des investisseurs étrangers. Au point que le député Dominique Potier a fait voter une loi visant à lutter contre l’accaparement des terres agricoles.

Nicole Ouvrard, Présidente de l’AFJA a animé cette table ronde en présence des intervenants suivants :
·       Dominique Potier, député PS de la Meurthe et Moselle, porteur de la proposition de loi visant à lutter contre l’accaparement des terres agricoles
·       Emmanuel Hyest, président de la FNSafer
·       Thierry de l'Escaille, secrétaire général de l’Association ELO (association de propriétaires européens)
·       Hubert Bosse-Platière, Professeur de droit et directeur du Master 2 de droit rural de l'Université de Bourgogne
·       Patrick Ribouton, administrateur d’ASFFOR (association des sociétés et groupements fonciers et forestiers)

LES MINUTES

00:00 - Introduction par Nicole Ouvrard, présidente de l’AFJA
00 :52 – Quel phénomène veut-on empêcher à travers la loi Potier ?
Dominique Potier
03 :40 – Alerte sur le manque de transparence
Emmanuel Hyest
07 :16 – Une loi qui fait consensus
Dominique Potier
08 :34 – Le portage du foncier
Dominique Potier
09 :10 – L’usage de la terre en tant que bien commun ; le land grabbing (accaparement des terres)
Dominique Potier
10 :30 – Fonctionnement de la législation du foncier dans les pays de l’Union Européenne
Thierry de l'Escaille
14 :12 – La loi Potier est-elle légitime aux yeux de l’UE
Thierry de l'Escaille
15 :12 – Le land grabbing pour fournir en produits Bio
Thierry de l'Escaille
16 :35 – Décryptage juridique ; la loi Potier est-elle conforme à la Constitution ?
Hubert Bosse-Platière
20 :13 – La philosophie de la loi Potier
Dominique Potier
21 :13 – Qu’est-ce que l’Asffor ?
Patrick Ribouton
22 :12 – L’attrait du foncier
Patrick Ribouton
24 :18 – La fin des GFA Investisseurs
Patrick Ribouton
26 :27 – Quelle solution d’investissement pour soutenir le foncier aujourd’hui ?
Patrick Ribouton
28 :32 – Fin

lundi 20 mars 2017

Présidentielles 2017 : projet agricole et alimentaire de François Fillon pour Les Républicains


Les projets de politique agricole des candidats


Rencontres avec les porte-paroles des candidats à la présidence de la République sur leur projet de politique agricole.

Michel Dantin, Maire de Chambéry et Député Européen (LR), présente le projet agricole et alimentaire de François Fillon pour le parti Les Républicains.

Présidentielles 2017 : projet agricole et alimentaire de Benoît Hamon pour le Parti Socialiste


Les projets de politique agricole des candidats

Rencontres avec les porte-paroles des candidats à la présidence de la République sur leur projet de politique agricole.

Eric Andrieu, Député Européen (PS), présente le projet agricole et alimentaire de Benoît Hamon pour le Parti Socialiste.

Présidentielles 2017 : projet agricole et alimentaire d’Emmanuel Macron pour En marche !


Les projets de politique agricole des candidats

Rencontres avec les porte-paroles des candidats à la présidence de la République sur leur projet de politique agricole.

Audrey Bourolleau et Olivier Allain présentent le projet agricole et alimentaire d’Emmanuel Macron, pour le parti En marche !
  • Audrey Bourolleau, Directrice générale d’une organisation professionnelle dans la filière du vin (En marche !)
  • Olivier Allain, Vice-président du Conseil régional de Bretagne en charge de l’agriculture et de l’agroalimentaire (En marche !)

Présidentielles 2017 : projet agricole et alimentaire de Marine Le Pen pour le Front National (FN)


Les projets de politique agricole des candidats

Rencontres avec les porte-paroles des candidats à la présidence de la République sur leur projet de politique agricole.

Gilles Lebreton, Député Européen (FN), présente le projet agricole et alimentaire de Marine Le Pen pour le parti Front National.

mardi 7 mars 2017

Stephane Le Foll : bilan d’un quinquennat



L’AFJA a organisé une rencontre privilégiée avec Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et porte-parole du gouvernement afin de revenir sur ses cinq années de politique agricole.

Cet entretien a été animé par :
Nicole Ouvrard, présente de l’AFJA et rédactrice au chef au Betteravier Français
Pascal Berthelot, journaliste

LES MINUTES

00:00 - Introduction par Nicole Ouvrard, présidente de l’AFJA

00:57 – L’agro-écologie, bilan
02:26 – Est-ce que les firmes phyto vous ont mis des bâtons dans les roues ?
04:07 – L’agro-écologie répond-elle à la demande de la Confédération paysanne ?

04:44 – Les crises économiques, quels regrets ?
06:44 – La crise du lait : les freins de quelques pays de l’Union européenne
08:42 – La fonction de ministre dans un marché dérégulé

09:02 – Agroalimentaire : comment rééquilibrer le rapport de force entre distributeurs, agriculteurs, transformateurs ?
10:39 – Distorsion de concurrence : comment baisser les coûts de production ?
11:53 – Moins de phyto, moins de rendement ?
12:53 – Déficit de l’export agroalimentaire
15:26 – Différence en agriculture entre une politique de gauche et une politique de droite ?

16:44 – La politique agricole européenne : banane bleue et banane verte
18:35 – La gestion des risques et la position de Phil Hogan

20:48 – Les relations du ministre avec la FNSEA
22:40 – Les relations du ministre avec les syndicats minoritaires (Confédération paysanne, Coordination rurale, Modef)

25:29 – L’agro-écologie peut-elle perdurer après le départ de Stephane Le Foll ?

26:55 – Un autre destin politique ?

28:20 – Fin 

mardi 17 janvier 2017

Nicole Ouvrard réélue présidente de l’Association française des journalistes agricoles (AFJA)

COMMUNIQUE DE PRESSE


Nicole Ouvrard réélue présidente de l’Association française des journalistes agricoles (AFJA)

Le Conseil d’administration de l’AFJA, réuni lundi 16 janvier 2017, a réélu à l’unanimité Nicole Ouvrard présidente de l’AFJA.

Nicole Ouvrard est rédactrice en chef du Betteravier Français depuis janvier 2015.

Le Conseil d’Administration de l’AFJA a également élu à l’unanimité son nouveau Bureau :
·       Arielle Delest, secrétaire générale, journaliste - chef de service à La France Agricole
·       Marianne Decoin, vice-présidente, rédactrice en chef de Phytoma
·       Michel Bourdoncle, trésorier, journaliste indépendant
·       Eric de La Chesnais, secrétaire général adjoint, journaliste au Figaro
·       Matias Desvernois, secrétaire général adjoint, journaliste à Agriculture Information
·       Yannick Groult, journaliste à JA Mag
·       Arnaud Carpon, journaliste chef de rubrique à Terre-net média.

L’AFJA a pour mission, depuis sa création en 1954, de promouvoir le métier de journaliste agricole et d’apporter, grâce notamment à l’organisation de débats et de voyages de presse, un éclairage sur  les grands thèmes de l’actualité agricole.


Contact presse : 01 42 46 90 48 – afja-fr@orange.fr

mardi 3 janvier 2017

Grand Prix AFJA du Journalisme Agricole - Ouverture des inscriptions

Grand Prix AFJA 2016
du journalisme agricole
(Prix doté de 2000 €)


Ouverture des inscriptions

Qui peut participer ?
Tous les journalistes de la presse écrite, radio, TV ou internet en possession de la carte de presse peuvent participer au Grand Prix AFJA du journalisme agricole, en proposant un article ou un reportage diffusé en 2016, sur un sujet agricole, alimentaire, environnemental (lié à l’agriculture) ou rural.

Modalités de participation
Pour participer, adressez à l’AFJA avant le 28 février 2017, un article paru dans votre publication ou une émission diffusée sur votre média, sur ces thèmes, diffusé entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2016.

Quel prix ?
Le lauréat recevra un prix de 2000 € remis par le Ministre chargé de l’Agriculture, à l’occasion d’un déjeuner-débat. Le prix peut être réparti entre plusieurs lauréats.

Date limite de dépôt des candidatures
28 février 2017.

Comment postuler ?
Par email en adressant votre article au format pdf ou votre enregistrement au format mp3, wmv, mov, avi… à :

N’oubliez pas de mentionner :
Vos nom et prénom
Nom du support
Titre de l’article ou de l’émission
Date de parution
Numéro de carte professionnelle
Numéro de téléphone
Email  
             
Consulter le règlement du Grand Prix

Pour tous renseignements
01 42 46 90 48 ou par email afja-fr@orange.fr

Au plaisir de vous lire !
Cordialement,

Nicole Ouvrard                          Marianne Decoin
Présidente de l’AFJA                 Secrétaire générale du Grand Prix